Journée des femmes 2013

Depuis 1997, l'ONU a institué le 8 mars comme journée internationale des femmes. SOFFT prendra part aux manifestations de cette journée avec les participantes aux formations des filières orientation professionnelle, LEA et Explore.

Il nous semblait intéressant de vous renseigner ces activités :

Projection aux Grignoux

« Les Grignoux ASBL » présentent quatre films choisis avec les FPS (Femmes Prévoyantes Socialistes). Chacun d'eux raconte une histoires de femmes. On y découvrira des femmes adultes, adolescentes ou enfant, d'ici et d'ailleurs, de cultures et d'histoires différentes. Les films présentés : Wadjda, Camille Redouble, Violeta et une avant-première en présence du réalisateur : Foxfire, confession d'un gangs de filles.

Les séances sont organisées au cinéma Sauvenière. L'endroit sera également occupé par des stands d'information et d'animation de différents partenaires. Les horaires et le programme complet.

Lancement de La caravelle des droits

Le 8 mars également, Vie Féminine lancera officiellement la « Caravelle des droits des femmes » depuis la Place Saint Lambert à Liège. La caravelle parcourra par la suite les villes et villages de Wallonie (voir l'agenda).

L'initiative vise à permettre aux femmes de se réapproprier leurs droits et à les rendre actrices et expertes de leur situation.

Concrètement, la Caravelle des Droits des Femmes vous informe la porte sur de nombreuxdroits : logement, santé, mobilité, violences, emploi, handicap, divorce et bien d’autres choses encore !

Toutes les informations sur le site de la caravelles des droits

Les monologues du Vagin à Seraing

« Les monologues du vagin » seront à l'affiche du centre culturel de Seraing ce 8 mars, pour la sixième année consécutive. Avec, cette année, deux particularités en lien avec les violences faites aux femmes en Afrique Noire, et plus particulièrement au Congo : d'abord de nouveaux textes, inspirés par cette actualité. Puis, la metteuse en scène a choisi de remonter la pièce avec des comédiennes d'origine africaine.

« Les monologues du Vagin » est avant une pièce où l'on rit et où l'on s'émeut. Et on en ressort en se disant qu'il est salutaire de prononcer ce mot qui reste encore un peu tabou : « vagin ».

partager